Rien de plus facile !

Complétez le bulletin d’adhésion en ligne et profitez des nombreux avantages reliés au statut de membre de la SNQC.

Adhésion en ligne >>


Historique et protocole d'utilisation relatifs au drapeau du Québec

Drapeau : le fleurdelisé

Drapeau du Quebec Le fleurdelisé est le drapeau officiel du Québec depuis le 21 janvier 1948. L’arrêté du Conseil des ministres fut confirmé par une loi de l’Assemblée législative adoptée en 1950. Depuis, le fleurdelisé est devenu plus qu’un simple étendard pour le peuple québécois, il est devenu le symbole de sa différence, de son histoire et de son courage… L’image même de la fierté d’être Québécois.

Les origines du fleurdelisé remonte au drapeau de la bataille de Carillon, bannière commémorant la victoire des troupes françaises à Carillon (aujourd’hui Ticonderoga dans l’état de New York) en 1758. Cet étendard fut redécouvert lors de la Saint-Jean-Baptiste de 1848 et l’abbé Filiatrault s’en inspira, en 1903, pour créer un modèle dont la Société Saint-Jean-Baptiste allait à son tour s’inspirer, en 1924, pour concevoir le Carillon Sacré-Cœur fleurdelisé, l’auguste ancêtre de notre drapeau actuel.

Description du drapeau

En termes héraldiques, c’est-à-dire qui se rapportent à la science du blason et des armoiries, le fleurdelisé se défini ainsi : « d'azur à la croix d'argent cantonnée de quatre fleurs de lys du même ». Ainsi, chaque rectangle aux quatre coins du drapeau se nomme un « canton », la croix peut symboliser à la fois nos racines anglaises (un rappel de l’Union Jack), la religion catholique chrétienne et la colonisation du pays, car les navires des compagnies de commerces, à qui fut confiée l’exploration du territoire, arboraient généralement un pavillon bleu à croix blanche. Quant à la fleur de lys, un des plus anciens emblèmes de l’héraldisme, elle souligne nos racines françaises et se présente, entre autre, comme un symbole de notre langue.

Le déploiement du drapeau : règles générales

Partant du principe de base selon lequel un drapeau doit dominer son entourage, le positionnement du fleurdelisé oblige un examen attentif des lieux. Le drapeau du Québec ne peut pas être masqué par des murs élevés, ni camouflé par des arbres. Il ne peut pas non plus jouxter, c’est-à-dire toucher, quelque autre structure plus élevée, tel un lampadaire, une antenne, un poteau téléphonique, etc.

Ensuite, placer le fleurdelisé sous un autre drapeau équivaut à le mettre en état d'infériorité. Il faut donc faire flotter un seul drapeau par mât ou par hampe. S’il faut hisser deux drapeaux, il faudra le faire sur deux mâts ou deux hampes d’égale hauteur. Dans ce cas, la place d’honneur reviendra au drapeau se trouvant à la gauche de l’observateur positionné en face des deux mâts. S’il y a trois drapeaux, la place d’honneur reviendra à celui du centre. Quand il y a plus de trois drapeaux, la place d’honneur revient à celui situé à l’extrême gauche de la file pour l’observateur lui faisant face.

Sur un mur, en travers d’une salle, au-dessus d’une rue ou d’un trottoir, le drapeau peut être placé soit horizontalement, soit verticalement, tant que le canton d'honneur, c’est-à-dire le quartier supérieur du drapeau, habituellement, le plus proche du mât, se trouve en haut, à la gauche de l'observateur.

La mise en berne

La mise en berne du drapeau s’effectue lorsque le gouvernement du Québec décrète un deuil national. Il faut alors placer le drapeau à mi-mât. Il est aussi impératif, et c’est un usage moins connu, que tout autre drapeau ou bannière se trouvant dans le même ensemble soit retiré durant la période de mise en berne ou mis en berne si cela s’applique à la compétence dont il relève.

Sur une hampe intérieure, le deuil est signalé en nouant un ruban noir au sommet de la hampe. Le galon doit avoir environ 15 cm de largeur et mesurer deux fois la longueur du drapeau.

Le format légal du drapeau du Québec

Depuis 1948, le format légal du drapeau du Québec correspond à un format international courant, soit une largeur de deux pour une longueur de trois. Ainsi, les déclinaisons admissibles sont les suivantes : 60 cm x 90 cm, 90 cm x 135 cm, 120 cm x 180 cm, 180 cm x 270 cm et 240 cm x 360 cm.

Les pratiques à éviter

Il ne faut jamais arborer un drapeau lacéré ou vieilli. Les citoyens et les administrateurs des institutions publiques doivent demeurer vigilants à cet égard et remplacer tout étendard abîmé le plus rapidement possible..

En outre, le fleurdelisé ne doit jamais toucher le sol, être souillé ou traité comme un chiffon. Ainsi, le drapeau doit être plié convenablement avant d’être rangé. Il ne peut être froissé et jeté au fond d’une boîte ou d’un tiroir.

Finalement, le drapeau ne doit jamais servir de rideau, de couvre-lit, de courtepointe, de voilage ou de nappe… Bref, il ne doit pas servir d'élément de décoration. Il ne doit pas non plus servir de vêtement comme une jupe ou une cape. Lorsqu'il est placé sur un mur, aucun objet ne doit le surmonter.

Pour plus d’informations consultez :

Loi sur le drapeau et les emblèmes du Québec

Règlement sur le drapeau du Québec

Vous pouvez également vous présenter à nos bureaux afin de vous procurez gratuitement la brochure : « Le drapeau national : historique et protocole d’utilisation ». Cette brochure de 16 pages, richement illustrée, offre une information synthétique sur l’histoire du fleurdelisé et sur les règles générales d’utilisation.

Armoirie et devise : « Je me souviens »

Les premières armoiries du Québec ont été adoptées par procuration de la reine Victoria en 1868. Ce n’est pourtant qu’en 1883 qu’on y ajoute la devise : « Je me souviens ». C’est l’architecte de l’hôtel du Parlement, Eugène-Étienne Taché (sous-ministre des Terres de la Couronne à l’époque) qui la fait inscrire au-dessus de la porte principale de l’édifice.

En 1939, le gouvernement du Québec fait modifier les armoiries afin de leur conférer une allure plus moderne. Elles prendront alors l’apparence qu’ont leur connaît aujourd’hui avec la devise : « Je me souviens », apparaissant sur le listel d’argent qui les terminent. La couronne héraldique de la Grande-Bretagne apparaît au-dessus de l'écu, sous elle, trois fleurs de lys d’or (souvenir du régime français), un léopard doré (symbole du régime anglais) et trois feuilles d’érable à sucre qui représentent la terre canadienne.

La devise, quant à elle, fait référence, selon Ernest Gagnon, secrétaire du département des travaux publics à l’époque de la construction de l’hôtel du Parlement, à: « la raison d’être du Canada de Champlain et de Maisonneuve comme province distincte dans la Confédération ».

Harfang des neiges

Emblème aviaire : le harfang des neiges (Nyctea scandica)

Le harfang des neiges est l’emblème aviaire officiel du Québec depuis 1987. Cet oiseau majestueux niche dans la toundra du Nord du Québec. Il symbolise la nordicité et la splendeur naturelle du Québec, comme l’étendu de son territoire.

Emblème floral : l’iris versicolore (Iris versicolor Linné)

Iris Versicolore

L’iris versicolore fut consacré en 1999 emblème floral québécois grâce à la Loi sur le drapeau et les emblèmes du Québec. Cette fleur colorée et plaisante à l’œil symbolise la diversité culturelle du Québec, comme l’importance de l’eau et des milieux humides pour l’équilibre de la nature.



Emblème arborescente : le bouleau jaune (Betula alleghianensis Britton)

Bouleau Jaune

Le bouleau jaune est familièrement appelé le merisier. Couramment utilisé par les amérindiens, et subséquemment par les pionniers et les coureurs des bois, à l’époque des premières colonies, il est devenu l’arbre emblématique du Québec car éminemment représentatif du milieu forestier québécois. Le bouleau jaune est un bois noble et il se distingue tant par sa vétusté que par l’activité économique dont il est le moteur.


MOT DE LA PRÉSIDENTE 2014

Vendredi le 14 Mars 2014

Chères et chers membres,

Suite à l'assemblée générale du 4 mars denier,  je suis heureuse de vous faire part de la nouvelle composition du conseil d'administration de SNQC.  Les forces conjuguées de ces sept personnes permettra à la SNQC de tirer un trait sur les difficultés passées et de se tourner avec confiance vers l'avenir.

  • Présidente :                  Anne Beaulieu
  • Vice-président :            Gaston Bernier
  • Secrétaire : ...

    Lire la suite >>


    Bon anniversaire au Fleurdelisé!

    Dimanche le 20 Janvier 2013

    Le mardi 21 janvier est le 66e anniversaire du drapeau du Québec. On peut espérer que l’État québécois marquera la journée, par un message à la population, par un hommage des élus de l’Assemblée nationale ou, du moins, par un rappel de circonstance. Pour sa part, la SNQC visitera des écoles afin de présenter le Fleurdelisé, son histoire, son symbolisme, son importance à des élèves de la capitale nationale. 

    Lire la suite >>


    Toutes les nouvelles >>

Saviez-vous qu’au Québec il est interdit d’arborer un drapeau défraîchi, déchiré ou simplement mal installé.

Faites votre devoir de citoyen et signalez une infraction à la Loi sur le drapeau et les emblèmes du Québec ainsi qu’au Règlement sur le drapeau du Québec.

Formulaire en ligne >>